Skip to main content

Communiqué de presse de la deuxième édition de la Semaine de l'Inclusion financière dans l'UEMOA

PCM Romuald Wadagni

La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) a organisé, du 18 au 23 novembre 2019, la deuxième édition de la Semaine de l'Inclusion Financière dans l'UEMOA.

Cette édition, dont le thème est intitulé "La digitalisation au service de l'inclusion financière : enjeux pour le secteur financier et les Etats membres de l'UEMOA", visait à échanger avec les parties prenantes sur les enjeux de la digitalisation des paiements pour le secteur financier et les Etats membres de l'UEMOA, les risques liés à l'utilisation des nouvelles technologies financières ainsi que les mesures à mettre en œuvre pour renforcer l'éducation financière et protéger les consommateurs des services financiers.

La manifestation au Siège a enregistré la participation d'environ 300 personnes, en provenance des Ministères en charge des Finances et de l'Economie Numérique des pays de l'Union, des banques, des systèmes financiers décentralisés (SFD), des établissements émetteurs de monnaie électronique (EME), des services postaux, des intermédiaires en opérations de banque, des Fintech, des Associations Professionnelles des Etablissements de Crédit et des SFD, des opérateurs de télécommunication, des Associations de consommateurs, des organisations paysannes, des Petites et Moyennes Entreprises, du GIM-UEMOA et des Universités et Centres de recherche de l'Union. Des représentants d'institutions partenaires et des organismes internationaux étaient également présents à la rencontre.

La cérémonie officielle de lancement a été présidée par Monsieur Abdoulaye Daouda DIALLO, Ministre des Finances et du Budget de la République du Sénégal. Elle a été précédée de l'allocution de bienvenue de Monsieur Tiémoko Meyliet KONE, Gouverneur de la BCEAO.

Dans son adresse, Monsieur le Gouverneur de la BCEAO a rappelé les avancées majeures réalisées dans l'UEMOA en matière d'inclusion financière et a insisté sur la nécessité de mener des réflexions constructives sur les défis induits par l'intégration des nouvelles technologies dans les paiements des administrations et les opérations des institutions financières, qui constituent, à ses yeux, des gages de l'avènement d'un écosystème financier plus inclusif dans l'Union.

Pour sa part, le Ministre des Finances et du Budget de la République du Sénégal a salué l’initiative de la Banque Centrale de renouveler l'organisation de cet événement et a exhorté les acteurs à œuvrer pour l'élargissement de l'accès des populations de l'UEMOA à des produits et services financiers adaptés à leurs besoins et offerts dans des conditions sécurisées, garantissant une protection adéquate de leurs dépôts. Il a souligné les atouts humains et techniques dont disposent les pays de l'Union, qui devraient leur permettre de réussir la transformation numérique, notamment dans les secteurs prometteurs de l'économie.

Les travaux au Siège de la BCEAO se sont déroulés sur deux jours. Ils ont été suivis par visioconférence, depuis les Directions Nationales.

Les débats ont été structurés autour de plusieurs sessions plénières. Celles de la première journée ont permis de faire le point des avancées dans la mise en œuvre de la stratégie régionale d'inclusion financière dans l'UEMOA et de dresser les perspectives, avec un accent particulier sur les difficultés rencontrées et les moyens à mettre en œuvre pour les surmonter. L'importance du numérique dans l'offre de services des institutions financières ainsi que la problématique de la digitalisation des paiements des Etats et des chaînes de valeur agricoles ont été également abordées.

Une cérémonie de clôture, présidée par Monsieur Abdoulaye SECK, Secrétaire Général de la BCEAO a mis fin aux travaux de la première journée.

La deuxième journée a été organisée autour d'un Forum de haut niveau sur le thème : "Promouvoir la culture financière pour une protection accrue des consommateurs".

La cérémonie d'ouverture de cette journée, présidée par Monsieur Norbert TOE, Vice-Gouverneur de la BCEAO, a été ponctuée de l'allocution de Madame Marion Weichelt KRUPSKI, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la Confédération Suisse au Sénégal.

Dans son allocution, l'Ambassadeur de Suisse a relevé la nécessité d'une meilleure protection des usagers des services financiers, face aux risques induits par l’utilisation des nouvelles technologies. Elle a rappelé l’importance de l’éducation financière dans la prévention de ces risques, notamment le surendettement et les pertes financières.

Pour sa part, le Vice-Gouverneur de la BCEAO a, dans son discours d'ouverture, insisté sur la nécessité d'élargir l'éducation financière à l'ensemble des franges de la population, avec un accent particulier sur les principaux groupes cibles de la stratégie régionale d'inclusion financière que constituent les femmes, les jeunes, les producteurs ruraux et les petites et moyennes entreprises. Il a également souligné l'importance pour les acteurs concernés de mutualiser leurs efforts, en vue d'apporter aux clients des services financiers, les outils nécessaires pouvant leur permettre de prendre des décisions éclairées, en toute connaissance de cause.

Le forum a offert l'occasion de passer en revue les efforts engagés par les Etats dans le cadre de l'éducation financière des populations et les initiatives entreprises, en vue d'assurer leur protection. Les sessions ont été suivies de quatre ateliers parallèles qui ont permis d'analyser les opportunités et les barrières à l'utilisation du digital dans l'éducation financière des principaux groupes cibles de la stratégie régionale d'inclusion financière dans l'UEMOA.

Les travaux au Siège se sont achevés par une cérémonie de clôture, présidée par Monsieur Abdoulaye DIOP, Vice-Gouverneur de la BCEAO.

Dans les pays, les manifestations ont été organisées autour d'ateliers nationaux sur la digitalisation des paiements des Etats et des chaînes de valeur agricoles, d'une part, et de sessions de sensibilisation des populations, notamment les jeunes, sur l'éducation financière et la protection des consommateurs, d'autre part. Elles se sont achevées, le 23 novembre 2019, par une foire de l'inclusion financière.

Au total, la deuxième édition de la Semaine de l'Inclusion Financière dans l'UEMOA a suscité un véritable engouement au niveau des acteurs, qui ont souhaité la mise en place d'un cadre d'échange pérenne, en vue de permettre une meilleure écoute des préoccupations du marché par l'Institut d'émission.