Skip to main content

Atelier de lancement des travaux des groupes thématiques du projet d'interopérabilité des services financiers numériques dans l'UEMOA

La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) a organisé, du 14 au 18 janvier 2019 à son Siège, à Dakar, un atelier de lancement des travaux des Groupes thématiques du Projet d'interopérabilité des services financiers numériques dans l'UEMOA.

GT

Ce Projet, qui bénéficie de l'appui de la Fondation Bill & Melinda GATES, a démarré en avril 2017, avec la signature de l'Accord de Don entre la Banque Centrale et la Banque Africaine de Développement (BAD). Il vise « la mise en place, à l'horizon 2020, d'une plateforme régionale permettant les échanges de «;compte à compte», quel que soit le type de compte, notamment les comptes bancaires et les comptes de monnaie électronique, l'intégration de tous les acteurs, des instruments et des canaux de paiement utilisés ainsi que la mutualisation des efforts autour de la plateforme monétique du GIM-UEMOA ». La Banque Centrale a opté pour une approche participative et consensuelle, afin de s'accorder sur la vision de l'interopérabilité et les modalités de réalisation et de gestion de l'infrastructure qui sera mise en place. A cet égard, pour une participation constructive de tous les acteurs concernés, trois Groupes thématiques ont été constitués, autour des problématiques ci-après :

  • modèle économique et tarification des services interopérables ;

  • règles de fonctionnement de l'infrastructure 

  • architecture technique et protocoles de sécurité de la plateforme.

La rencontre a enregistré la présence d'une centaine de participants en provenance des banques, des systèmes financiers décentralisés, des établissements de monnaie électronique, des services financiers de la Poste, des Autorités de Régulation des Télécommunications. Elle a été animée par des experts du Cabinet Deloitte, de la BCEAO, du Groupement Interbancaire Monétique de l'UEMOA (GIM-UEMOA) ansi que des experts internationaux.

Les participants ont eu à échanger durant cinq jours, en sessions plénières et en ateliers, sur (i) les concepts et les exigences de l'interopérabilité, (ii) le fonctionnement des infrastructures de paiement de l'UEMOA, (iii) les modèles économiques actuels des services financiers, la tarification des services interopérables et les règles de comptabilisation des flux financiers entre les acteurs de l'écosystème, ainsi que (iv) les standards internationaux des systèmes de paiement.

L'expérience du Ghana et du Nigeria en matière d'interopérabilité des services financiers a été présentée par des experts du Nigeria Inter-Bank Settlement System (NIBSS) et du Ghana Interbank Payment and Settlement Systems Limited (GhiPSS). Par ailleurs, des représentants de la Fondation Bill & Melinda GATES ont exposé l'expérience de projets similaires à travers le monde.

A la suite de cet atelier, les Groupes thématiques entament leurs travaux pour une durée de cinq mois. Les conclusions seront discutées lors d'une concertation régionale avec toutes les parties prenantes, prévue au cours second semestre 2019.