Prévision à court terme des agrégats monétaires dans les pays de l’UEMOA

Prévision à court terme des agrégats monétaires dans les pays de l’UEMOA
Préparé par Solomane KONE et Ousmane SAMBA MAMADOU - Juin 1997


Résumé
L’objet de la présente étude est de mettre à la disposition de la BCEAO quelques méthodes de prévision à court terme qui permettent de générer, pour les pays de l’UEMOA et dans les meilleurs délais, des estimations mensuelles rapprochées des principaux agrégats monétaires (le crédit à l’économie, le crédit intérieur, la circulation fiduciaire, les dépôts à terme, les dépôts à vue et les masses monétaires M1 et M2) qui sont actuellement produits avec d’importants retards.

L’étude a d’abord exploré quatre méthodes de prévision : les médianes mobiles, les moyennes mobiles, les modèles de tendance (ou trend) et l’approche de Box et Jenkins (ou modèles ARIMA). Ensuite, pour chaque pays et chaque variable, un modèle a été proposé essentiellement sur la base du critère d’erreur moyenne absolue en pourcentage (ou MAPE) et du coefficient U de Theil ainsi que de la capacité des modèles à prévoir les points de retournement de tendance.

Une simulation prévisionnelle sur les douze mois de 1995 qui est la dernière année pour laquelle les données définitives et complètes sont disponibles a été effectuée. Les modèles définitivement retenus (des modèles ARIMA dans 84 % des cas) donnent pour l’ensemble des 49 agrégats des erreurs moyennes de prévision inférieures ou égales à 5 % dans 53 % des cas, comprises entre 5% et 10 % dans 29 % des cas et entre 10% et 20% dans 18% des cas.