Message de soutien du Gouverneur de la BCEAO à l’intention du personnel de la Banque Centrale en service en République de Côte d’Ivoire

Chers collaborateurs,

A la suite de diverses informations concordantes, portées à notre connaissance, de nature à mettre en danger les agents et les installations de la Banque Centrale, j’ai décidé de la fermeture, jusqu’à nouvel ordre, de toutes les Agences de la BCEAO installées sur le territoire de la République de Côte d’Ivoire.

A la date du 25 janvier 2011, le Ministre de l’Economie et des Finances du Gouvernement sortant m’a informé de la réquisition des locaux de la Direction Nationale et des Agences de la BCEAO en Côte d’Ivoire, ainsi que du personnel ivoirien qui y est en activité, pour compter de la même date. J’ai vigoureusement protesté contre une telle mesure qui ne peut s’appliquer à une institution internationale comme la nôtre.

Malgré cela, j’ai constaté, avec regret, que vous êtes sous le joug de cette réquisition.

Je voudrais vous assurer de notre solidarité en ces moments difficiles et vous dire que la BCEAO ne ménagera aucun effort pour garantir votre protection physique, en relation avec les plus Hautes Autorités de l’Union.

A ce titre, je voudrais en particulier vous préciser que les dispositions seront prises en vue de permettre à notre Institution de continuer à prendre en charge ses obligations d’employeur à votre égard pendant cette période de congé que je vous demande de respecter.

Je vous invite à rester sereins et à l’écoute des messages officiels de la Banque Centrale, qui vous parviendront par divers canaux de communication.

Demeurons attachés à notre Maison commune et préservons l’esprit de solidarité qui caractérise la famille BCEAO.

Fait à Dakar, le 28 janvier 2011

Le Vice-Gouverneur chargé de l’intérim,
Jean-Baptiste COMPAORE