Note d’information relative au traitement des opérations de retrait et de versement aux guichets de la BCEAO

Dans le cadre de la dynamique d’amélioration continue de la qualité des services rendus à sa clientèle, la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest a mis en place un dispositif visant à réduire au maximum les délais d’attente de la clientèle à ses guichets, à l’occasion des opérations de retrait et de versement d’espèces.


Ce dispositif porte sur les axes suivants

  • l’application stricte des horaires de mise en place des valeurs et de l’ouverture des guichets des Services de la Caisse de la BCEAO, trente minutes et une heure au plus tard après le début de la vacation ;
  • le traitement, à 12h GMT au plus tard, par les Services de la Caisse de la BCEAO de tous les titres de paiement et de versements de la clientèle, reçus au plus tard à 11h00 GMT et destinés à la couverture de soldes de compensation.

Afin de garantir les bénéfices attendus de ce dispositif, il conviendrait que la clientèle institutionnelle puisse participer à cette démarche commune de recherche d’efficience. A cet égard, la BCEAO invite sa clientèle à mettre en œuvre les actions ci-après :

Pour les établissements de crédit

  • la réservation, la veille, via STAR-UEMOA, des intentions de retrait d’espèces du lendemain et leur confirmation à la même date à l’adresse électronique du service de la Caisse de l’Agence de la BCEAO ;
  • le respect de l’heure de clôture des opérations de dépôt des titres de paiement et de versement, fixée à 11 h 00 GMT précises, les guichets de la BCEAO étant ouverts à partir de 08 h 30 au plus tard ;
  • la mise à la disposition des convoyeurs de fonds d’un nombre suffisant de sacs à valeurs de manière à pouvoir effectuer simultanément les opérations de versement et de retrait d’espèces ;
  • la mise à disposition effective par les convoyeurs de fonds de deux équipes de préposés dédiées dont une au guichet des versements et la seconde à celui des retraits.

Pour les Trésors Publics

  • la réduction du nombre d’opérations en espèces initiées par le Trésor, à travers une centralisation en une opération retrait et une de versement, initiées pour son propre compte ou en faveur de ses démembrements et autres billeteurs ;
  • sauf situation exceptionnelle, l’adoption du principe de reconnaissance différée des valeurs versées aux guichets de la BCEAO par la signature, entre les Trésors Publics et la Banque Centrale, de la convention régissant les opérations de retrait et de versement.