Modélisation du comportement de soumission des banques aux opérations d’open-market de la BCEAO, par Florent Melesse

Cette étude porte sur le comportement de soumission des établissements de crédit de l’Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA) aux opérations hebdomadaires d’appel d’offres de la Banque
Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). A partir d’un modèle économétrique qui traite des problèmes de biais de sélection, elle évalue les probabilités de participation à ces opérations et analyse
l’impact des réserves libres, de la taille des banques et des spreads de taux sur les taux de soumission.
La modélisation économétrique intègre également l’aspect dynamique de ces opérations et en panel
des institutions participantes.



Les résultats montrent que la taille des contreparties et le spread de taux sur le marché des appels d’offres ont un impact positif et significatif sur la décision de participation des banques aux opérations d’open-market de la BCEAO. En revanche, les réserves libres exercent une influence négative sur la décision de participation. En outre, les banques appartenant à un groupe bancaire semblent mieux exploiter les différentiels de taux d’intérêt en accroissant le montant de leurs soumissions lorsque ceuxci augmentent