La BCEAO au Conseil d’Administration de l’Alliance pour l’Inclusion Financière (AFI)

Au cours de l’Assemblée Générale de l’Alliance pour l’Inclusion Financière (AFI) qui s’est tenue le 13 septembre 2017 à Sharm El Sheikh en Égypte, les institutions membres ont élu Monsieur Tiémoko Meyliet KONE, Gouverneur de la BCEAO, en qualité de membre du Conseil d’Administration de l’AFI représentant la région de l’Afrique subsaharienne, du Moyen- Orient et de l’Afrique du Nord.


Au cours de l’Assemblée Générale de l’Alliance pour l’Inclusion Financière (AFI) qui s’est tenue le 13 septembre 2017 à Sharm El Sheikh en Égypte, les institutions membres ont élu Monsieur Tiémoko Meyliet KONE, Gouverneur de la BCEAO, en qualité de membre du Conseil d’Administration de l’AFI représentant la région de l’Afrique subsaharienne, du Moyen- Orient et de l’Afrique du Nord.
Cette élection est une marque de reconnaissance de l’engagement de la BCEAO au sein du réseau de l’AFI et des actions qu’elle a menées en faveur de l’inclusion financière dans l’UEMOA.
Créée en septembre 2008, l’AFI regroupe 114 membres provenant de 94 pays émergents et en développement, dont 43 membres africains. Dans l’UEMOA, la BCEAO, les Ministères en charge de l’Economie et des Finances de la Côte d’Ivoire et du Sénégal ont, pour l’heure, adhéré à l’AFI. Les membres du réseau ambitionnent de favoriser l’inclusion financière des deux (2) milliards de personnes non bancarisées, à travers le monde. l’AFI est une organisation internationale leader dans le monde en matière de promotion de l’inclusion financière, dont le but est de promouvoir et de développer des solutions politiques et réglementaires qui peuvent aider à améliorer la vie des personnes à faibles revenus, par un meilleur accès aux services financiers.
Dans ce cadre, l’AFI met à la disposition de ses membres, un éventail de programmes tels que des experts dans le domaine de l’inclusion financière, l’accompagnement des pays dans le cadre de partenariats public-privé, l’octroi de financement sous forme de dons pour des activités à fort potentiel inclusif, le partage d’expériences avec des pays pionniers et l’échange d’informations dans le domaine de l’inclusion financière.
La Banque Centrale est membre de l’AFI depuis janvier 2011. Les actions qu’elle a menées ont permis de faire passer le taux d’utilisation des services financiers dans l’UEMOA de 26% en 2010 à 65% en 2016, grâce notamment à un cadre réglementaire qui offre des facilités pour développer les transactions financières via la téléphonie mobile.
En outre, le Gouverneur de la BCEAO a présidé l’Initiative Africaine des Politiques d’Inclusion Financière (AFPI) de février 2014 à février 2016. Créée en 2013 à Zanzibar en Tanzanie, l’AFPI constitue un cadre où les membres africains de l’AFI recherchent des solutions pour la promotion de l’inclusion financière en Afrique. A cet égard, la Banque Centrale a organisé les troisième et quatrième éditions de la Table ronde des Leaders de l’AFPI respectivement à Yamoussoukro et à Dakar, en juillet 2015 et février 2016.
La BCEAO a également abrité la première conférence internationale sur l’inclusion financière des femmes à Yamoussoukro en juillet 2015.
L’implication de l’Institut d’émission au sein de l’AFI contribue au renforcement des capacités de ses agents. Elle favorise une meilleure prise en charge des activités liées au développement des services financiers via la téléphonie mobile, à la microfinance et au financement des PME. D’une manière générale, la participation de la BCEAO et des Etats membres de l’Union aux activités de l’AFI permet de tirer profit des meilleures pratiques et des expériences réussies au plan international pour mieux accompagner le processus de transformation financière des économies de l’UEMOA en vue d’une croissance davantage inclusive.