Evaluation du PIB potentiel et de l’écart de production de l’UEMOA par N’Guessan Berenger ABOU et Florent MELESSE

Résumé

La différence entre la production observée et la production potentielle, appelée « écart de production » ou « gap de production », est au centre de nombreux modèles de prévision et d’analyse utilisés par les Banques Centrales.
En effet, il permet d’évaluer les pressions qui s’exercent sur l’appareil de production. Lorsqu’il est positif, il induit
des pressions inflationnistes. Dans le cas contraire, où le niveau de la production observée est plus faible que son
niveau potentiel, des tensions inflationnistes ne sont pas enregistrées.

Cependant, en raison du caractère non observable de la production potentielle et de son usage dans un contexte
de prévision, il existe plusieurs méthodes d’estimation de cette variable. Globalement, quinze (15) mesures de la
production potentielle réparties en deux (2) catégories apparaissent dans la littérature. Il s’agit d’une part des
méthodes dites non structurelles qui sont purement statistiques, et d’autre part, des méthodes dites structurelles
qui consistent en une modélisation à partir des structures économiques.

Les analyses effectuées retiennent comme meilleur indicateur de la production potentielle de l’UEMOA celui de la
fonction de production. Ce résultat est conforme a celui de l’étude de Diop (2000). Selon cette méthode, sur la
période allant de 1971 à 2010, le taux de croissance de la production potentielle ressort en moyenne à 2,9% par
an. Ce taux global masque des évolutions différentiées sur des sous-périodes. En effet, sur les périodes allant de
1971 à 1979, de 1980 à 1994 et de 1995 à 2010, les taux de croissance de la production potentielle ressortent
respectivement à 4,7%, 1,9% et 2,9%.

Ces taux relativement faibles de la croissance du PIB potentiel pourraient atteindre des niveaux plus élevés si des
mesures appropriées sont prises afin de doper l’investissement en capital humain d’une part, et d’autre part, de
drainer des investissements productifs massifs, complétés par des réformes structurelles. Il apparait donc que la
Zone UEMOA dispose d’opportunités importantes de croissance non exploitées.

Classification JEL  : E23, C32, E32
Mots clés : Production potentielle, Méthodes économétriques et statistiques, Cycles économiques

Abstract

The difference between actual and potential output, knowned as "output gap", is at the center of many analysis
and forecasting models used by central banks. Output gap allows to evaluate the pressures on production.
Positives values of this indicator can bring about inflationary pressures. When actual output is lower than its
potential level, it reveals a decrease in inflationary pressures.

However, because of the unobservable nature of potential output and its use in a forecasting context, several
methods are used to estimate this variable. Overall, fifteen (15) estimation methods of potential output, organized
into two (2) groups appear, in economic literature. There are, on the one hand, non-structural methods that are
purely statistical, and on the other hand, structural methods which consist in modeling economic structures.

The estimations made in this paper show that the production function method provides the best indicator of the
potential output for WAEMU. This result is consistent with that obtained by Diop (2000) for BCEAO. With this
method, the potential output over the period 1971-2010 is about 2.9% on average per year. This overall rate may
not allow to observe the differentiated rates registered in the sub-periods. In fact, over the periods 1971-1979,
1980-1994 and 1995-2010, the growth rates of potential output are about 4.7%, 1.9% et 2.9% respectively.

These relatively low rates of potential GDP could reach higher levels if appropriate measures are taken to boost
investment in human capital on the one hand, and on the other hand, draining massive productive investments,
complemented by structural reforms. It therefore appears that WAEMU has important untapped growth
opportunities.

JEL codes : E23, C32, E32
Keywords : Potential output, econometric and statistical methods, Economic Cycles