Communiqué de presse de la réunion ordinaire du Comité de Stabilité Financière dans l’UMOA (CSF-UMOA) tenue à Dakar, le 17 décembre 2012

Le Comité de Stabilité Financière dans l’Union Monétaire Ouest Africaine (CSF-UMOA) a tenu sa cinquième réunion ordinaire le lundi 17 décembre 2012, dans les locaux du Siège de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) à Dakar, sous la présidence de Monsieur Tiémoko Meyliet KONE, Gouverneur de la BCEAO, son Président statutaire.

Réunion ordinaire du Comité de Stabilité Financière dans l'UMOA (CSF-UMOA) tenue à Dakar, le 17 décembre 2012 Ont pris part à la rencontre le Président du Conseil Régional de l’Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF), le Président de la Commission Régionale de Contrôle des Assurances (CRCA), le Président de la Commission de Surveillance de la Conférence Interafricaine de la Prévoyance Sociale (CIPRES) ainsi que les Représentants des Etats membres de l’UMOA.

Le Comité a examiné l’évolution récente de l’environnement macrofinancier au plan international. A cet égard, il a noté que la situation économique mondiale reste fragile du fait des incertitudes en Europe et aux Etats-Unis, qui pèsent sur la confiance des agents économiques. L’année 2012 a été ainsi caractérisée par un ralentissement de la croissance mondiale qui devrait se situer à 3,3% contre 3,8% en 2011. Pour l’année 2013, le taux de croissance mondiale est attendu à 3,6%.

Au niveau des marchés financiers, la reprise amorcée en fin 2011 s’est poursuivie en 2012 mais à un rythme moins rapide. Sous l’impulsion des mesures prises par les dirigeants de la zone euro pour soutenir la monnaie européenne, il a été noté une détente des conditions de prêts interbancaires ainsi qu’une évolution favorable des taux de rendement sur le marché obligataire européen. En outre, sur les marchés des changes, l’euro s’est apprécié au cours du troisième trimestre 2012.

Au niveau de l’Union, le Comité s’est félicité du retour de la croissance économique à un niveau appréciable, nonobstant le climat international morose ainsi qu’une situation sécuritaire difficile au plan interne. Sur l’ensemble de l’année 2012, la croissance économique est estimée à 5,8% contre 0,6% en 2011. Cette accélération du rythme de progression de l’activité économique résulterait du redressement de la production agricole et de la bonne tenue de la production minière. Pour l’année 2013, il est anticipé un taux de croissance réel du PIB de 6,5% dans l’Union.

Concernant le système financier, le Comité a relevé un regain de dynamisme, notamment sur le marché financier régional qui a bénéficié du retour de la stabilité en Côte d’Ivoire, après avoir connu ces dernières années plusieurs périodes de crises.

S’agissant des risques susceptibles d’affecter négativement la stabilité financière dans l’Union, le Comité a recommandé une vigilance accrue dans le suivi de la situation des filières agricoles touchées par la baisse des cours mondiaux de leurs produits, notamment le cacao, le coton et la noix de cajou.

Le Comité a approuvé les orientations en vue de la mise en place d’un cadre réglementaire et de supervision des groupes financiers opérant dans l’Union. Il a invité les régulateurs concernés à prendre les dispositions idoines en vue de l’élaboration des textes y afférents. Par ailleurs, le Comité a adopté le cadre d’une Charte relative à la coopération en matière de surveillance des groupes financiers.

Les membres du Comité ont, en outre, examiné les propositions de seuils d’alerte relatifs aux indicateurs macroprudentiels arrêtés lors des réunions précédentes. Ces indicateurs qui seront approfondis, visent à affiner la surveillance de l’ensemble du système financier.

Enfin, le Comité a pris connaissance des récentes actions conduites par le Conseil Régional en vue du contrôle des activités des plateformes boursières électroniques libres dans l’UMOA ainsi que des programmes législatifs et réglementaires des organes et institutions membres du CSF-UMOA pour l’année 2013.

Fait à Dakar, le 17 décembre 2012

Le Président du Comité de Stabilité
Financière dans l’UMOA

Tiémoko Meyliet KONE

Voir galerie photos