Communiqué de presse de la réunion ordinaire du Comité de Politique Monétaire de la BCEAO, tenue le 1er juin 2011 à Dakar

Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a tenu sa quatrième réunion ordinaire le mercredi 1er juin 2011, dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar, en République du Sénégal, sous la présidence de Monsieur Jean-Baptiste COMPAORE, Gouverneur par intérim de la Banque Centrale, son Président statutaire.


Au cours de cette session, le Comité de Politique Monétaire a examiné la situation économique, financière et monétaire récente de l’Union Monétaire Ouest Africaine et noté la fin de la crise politique en Côte d’Ivoire, ce qui augure des perspectives économiques prometteuses pour l’Union.

Le Comité de Politique Monétaire a relevé que l’inflation persiste à un niveau relativement élevé depuis le début de l’année 2011. Le taux d’inflation, en glissement annuel, s’est, en effet, situé à 3,7% à fin mars 2011 après 3,9% à fin décembre 2010. Cette progression du niveau général des prix est consécutive au renchérissement des denrées alimentaires, à la progression des prix des carburants dans la plupart des pays ainsi quà la perturbation des circuits de distribution liée à la situation de crise en Côte d’Ivoire.

Analysant les autres indicateurs de conjoncture au sein de l’UMOA, le Comité de Politique Monétaire a noté la poursuite de l’atonie de l’activité économique sur les premiers mois de 2011, atonie imputable notamment aux effets négatifs de la crise politique en Côte d’Ivoire et aux contre-performances du secteur industriel.

Le Comité de Politique Monétaire a noté que la stabilité et la sécurité du système financier de l’Union ont été préservées, malgré les risques liés à l’impact de la crise ivoirienne sur le système bancaire. Le Comité a recommandé aux banques de l’Union de veiller à la qualité de leurs portefeuilles et de répercuter la détente actuelle des taux d’intérêt du marché monétaire sur le volume et le coût du crédit.

Le Comité de Politique Monétaire a relevé qu’à court terme, la hausse des prix ne devrait pas significativement décélérer dans l’Union, eu égard aux prévisions d’un maintien des cours du pétrole à des niveaux élevés et d’un renchérissement des denrées alimentaires importées. Le taux d’inflation ressortirait à 3,9% à fin juin 2011. Cependant, dans le moyen terme, les prévisions d’inflation seraient en phase avec l’objectif de stabilité des prix dans l’Union.

Par ailleurs, le Comité a estimé que la fin de la crise politique en Côte d’Ivoire et l’appui de la communauté internationale à la reconstruction du pays améliorent significativement les perspectives macroéconomiques de l’Union, notamment à partir de 2012. En outre, le rétablissement des circuits de distribution entre la Côte d’Ivoire et les pays de l’hinterland contribuerait à atténuer les tensions sur les prix des denrées de première nécessité. Dans ce contexte, le Comité a recommandé aux Etats membres de poursuivre et accélérer les réformes structurelles requises pour la relance de la croissance économique, notamment celles destinées à renforcer les performances des filières agricoles, à assainir les finances publiques et à améliorer l’environnement des affaires.

Sur la base des analyses qui précèdent, le Comité de Politique Monétaire a décidé de maintenir inchangés les taux directeurs de la BCEAO. Ainsi, le taux minimum de soumission aux opérations d’open market et le taux des opérations sur le guichet de prêt marginal restent respectivement fixés à 3,25% et 4,25%. Par ailleurs, le Comité a décidé de maintenir le coefficient des réserves obligatoires, à son niveau de 7,0% en vigueur depuis le 16 décembre 2010.

Le Comité de Politique Monétaire a convenu de garder une vigilance accrue dans le suivi de l’inflation afin de prendre, en temps opportun, les mesures appropriées.

Le Comité a pris note de la décision de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union qui, lors de sa session extraordinaire du 30 mai 2011, a procédé à la nomination d’un nouveau Gouverneur pour la BCEAO, en la personne de Monsieur Tiémoko Meyliet KONE. Les membres du Comité de Politique Monétaire ont rendu un hommage appuyé à Monsieur Jean-Baptiste COMPAORE, qui a assuré à la fois l’intérim de la présidence du Comité et celui du Gouverneur de la Banque Centrale à un moment particulièrement difficile pour l’Union. Ils l’ont félicité pour sa détermination et son leadership, qui ont permis d’obtenir des résultats décisifs et de préserver la stabilité et la sécurité du système financier de l’Union.

Fait à Dakar, le 1er juin 2011

Le Président du Comité de Politique Monétaire

Jean-Baptiste COMPAORE