Calcul de l’indice des conditions monétaires dans l’UEMOA par Mathurin Dembo TOE

CALCUL DE L’INDICE DES CONDITIONS MONETAIRES DANS L’UEMOA

Résumé

L’ Indice des Conditions Monétaires (ICM) a été mis en place dans plusieurs pays au cours de la dernière décennie dans le but d’interpréter l’orientation de la politique monétaire et son effet sur ??l’économie. Le principe est de combiner les taux d’intérêt et le taux de change dans un seul indicateur. La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) élabore, depuis 1999, un ICM nominal.

La présente étude réexamine le calcul de l’ICM pour les pays de l’UEMOA, à la lumière des évolutions conceptuelles récentes et de l’évolution du marché monétaire. Elle calcule un ICM réel qui combine les évolutions du taux de change effectif réel et du taux d’intérêt réel. Le taux d’intérêt sur le marché interbancaire à une semaine, qui est le compartiment le plus actif du marché régional, a été retenu comme taux d’intérêt à court terme. Les estimations revèlent que les changements de taux d’intérêt réel ont 1,125 fois plus d’influence sur les conditions monétaires que les changements du taux de change réel.

L’ICM estimé montre un durcissement sensible des conditions monétaires entre 1986 et 1993. Par la suite, l’assouplissement des conditions monétaires induit par le changement de la parité du FCFA en 1994 a été suivi par un léger durcissement au cours de la décennie 2000, l’impact de l’appréciation de l’euro ayant contrebalancé la baisse des taux d’intérêt dans la Zone UEMOA. Sur la période récente, notamment entre 2009 et 2011, une tendance à la baisse de l’ICM est perceptible, traduisant un assouplissement des conditions monétaires, en rapport avec la baisse du taux d’intérêt réel et du taux de change effectif réel.

Mots-clés : Indice des conditions monétaires, taux d’intérêt réel, taux de change effectif réel.

Code JEL : E520

CALCULATING THE MONETARY CONDITIONS INDEX IN WAEMU

Abstract

A Monetary Conditions Index (MCI) has been put in place in several countries over the past decade as a way of assessing the monetary policy orientation and its effect on the economy. The principle is to combine interest rates and the exchange rate in a single indicator. The Central Bank of West African States (BCEAO) develops, since 1999, a nominal MCI.

This study reviews the calculation of the MCI for WEAMU countries, in the light of recent conceptual developments and the evolution of the money market. It calculates a real ICM combining changes in the real effective exchange rate and real interest rates. The interest rate on weekly interbank market, which is the most active compartment in WEAMU, was selected as the short term interest rate. Estimations show that changes of real interest rate have 1.125 times higher influence on monetary conditions than changes in the real exchange rate.

The estimated MCI shows a significant tightening of monetary conditions between 1986 and 1993. Thereafter, the softening of monetary conditions induced by the devaluation of the CFA franc in 1994 was followed by a slight tightening in the year 2000, the impact of the euro appreciation having offset the decline of the rate of interest in the WAEMU. Over the recent period, especially between 2009 and 2011, a downward trend of the ICM is noticeable, reflecting a softening of monetary conditions, due to the declining of the real interest rate and real effective exchange rate.

Key-words : Monetary Conditions Index, real interest rate, real effective exchange rate.

Code JEL : E520